S’enforester
Andrea Olga Mantovani / Baptiste Morizot

S’enforester est né de la rencontre d’une photographe, d’un philosophe et d’une forêt.

Nourris par la forêt de Białowieża, Andrea Olga Mantovani et Baptiste Morizot ont uni leurs regards pour tisser le mythe de la forêt des origines. S’enforester nous dévoile le lien caché de cette forêt avec chaque arbre de nos squares, chaque chêne sur le bord de nos routes, chaque massif forestier exploité. Sans ce mythe, nous ne pouvons pas être à la hauteur des questions politiques que la forêt exige de nous : comment accompagner la forêt qui nous entoure, comment en vivre, comment la défendre ?

Voici donc l’invitation de ce livre : opérer un détour par le pouvoir mythologique de la dernière forêt primaire d’Europe, relique du passé, pour revenir armé vers la question du futur de nos forêts en Europe, et en France en particulier. C’est un exercice de mythologie réelle à portée politique pour demain.

Avec le soutien à l’édition du Centre national des arts plastiques

La presse en parle

Entre reportage et essai, les auteurs déroulent une réflexion poétique et politique qui prend pour point de départ les sombres et sauvages frondaisons de la dernière forêt primaire d’Europe, Bialowieza, en Pologne, un sous-bois primordial au fort pouvoir d’attraction que le duo questionne pour mieux l’ouvrir à nos forêts de tous les jours.
Télérama

Le mot « sauvage » dérive du latin silvaticus, qui signifie « fait pour la forêt » : s’enforester, c’est donc retourner au sauvage.
Pour le philosophe, « s’enforester, c’est une double capture : on va autant dans la forêt qu’elle enménage en nous ».
Le Monde

Le philosophe, écrivain et pisteur de loups poursuit son dialogue inépuisable avec la nature et publie S’enforester, récit de son immersion au cœur de la forêt primaire de Bialowieza.
Madame Figaro, Elisabeth Quin

Photo miniature du livre
  • Format 20,5 x 26 cm
  • 124 pages
  • 37 photographies
  • ISBN 978-2-9569409-3-7

48,00